Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.



vendredi 25 juillet 2014

GOOD MORNING VIETNAM la musique du film




L'intégrale de la Bande originale du film avec en bonus des extraits du film ....
Side A Adrien Cronauer 0:11 Nowhere to run - martha and the vandellas 02:18 Get Around The Beach Boys 5:10 Game Of Love - Wayne Fontana & The Mindbenders 07:20 Adrien Cronauer 09:26 Sugar And Spice - The Searchers 09:42 Adrien Cronauer 11:57 Liar, Liar - The Castaways12:45 The Warmth Of The Sun- The Beach Boys 14:37 Side B 17:23 Adrien Cronauer 17:34 I Got You(I Fell Good) - James Brown 18:07 Adrien Cronauer 20:52 Baby Please Don`t Go - Them 21:01 Adrien Cronauer 23:39 Danger Heartbreak Dead Ahead - Marvelettes 24:13 Five O`Clock World - The Vogues 26:42 California Sun The Rivieras 29:00 Adrien Cronauer 31:23 What A Wonderful World - Louis Armstrong 32:43

BARETTA la série télé


Baretta est une série télévisée américaine en 82 épisodes de 50 minutes, créée par Stephen J. Cannell et diffusée du 17 janvier 1975 au 18 mai 1978 sur le réseau ABC.


En France, seulement 13 épisodes ont été diffusés du 15 janvier 1976 au 8 avril 1976 tous les jeudis à 20h30 sur TF1. Rediffusion du 11 juillet 1986 au 13 octobre 1986, et en septembre 19871 sur La Cinq.


Robert Blake


Robert Blake est un acteur américain célèbre dans les années 1970 pour son interprétation de l'inspecteur Baretta à la télévision.

Il a joué dans plusieurs films, dont Money Train en 1995 et Lost Highway en 1997. Cette série met en scène Tony Baretta, policier peu conventionnel à Los Angeles. Orphelin sans le sou d'émigrés italiens, Baretta connaît bien la rue et maîtrise parfaitement l'art du déguisement. Il vit dans un hôtel minable, le King Edward, en compagnie de son perroquet blanc, Fred et n'a qu'un seul ami, Billy, le concierge de l'hôtel. • Robert Blake (VF Serge Sauvion) : Tony Baretta 




Cette série est indirectement issue de la série policière Toma. Lorsque son acteur principal, Tony Musante, la quitta, le rôle fut proposé à Robert Blake, qui l'accepta. On changea alors le titre de la série : Baretta 

LIEN VERS LA VIDEO TOMA


source wikipedia

jeudi 24 juillet 2014

OSS 117 REVIENT

Ce soir, les fans du réalisateur Michel Hazanavicius et de son acteur fétiche Jean Dujardin ont rendez-vous sur M6 pour une soirée spéciale dédiée à la saga OSS 117 - Retour sur l'interview de Jean Dujardin pour la promo du 2. Il parle déjà du 3


Tu as souvent dit que le cinéma était pour toi une grande colonie de vacances où tu arrivais chaque jour comme un enfant en demandant : "À quoi on joue aujourd’hui ?".

Je savais que je disposerais là encore d’une salle de jeux puisque je choisis souvent mes films en fonction de ça. J’ai été frappé par la rapidité avec laquelle je me suis replongé dans l’univers Bonisseur de la Bath. Cela dit, le premier jour du tournage, toute l’équipe se regardait en coin : on avait promis de tout changer, juré de ne pas "faire de numéro 2"... D’ailleurs, vu qu’il se déroule dix ans plus tard, en 1967, Rio ne répond plus pourrait carrément être le numéro 8. C’était bien beau de dire ça, mais il fallait ensuite trouver le chemin... Et puis je suis rentré dans le rôle, j’ai commencé à marcher comme lui, à parler comme lui, à m’amuser avec lui, à retrouver les nuances... Il y a peu de vraies rencontres avec un personnage, et je sais que celui-ci en fait partie. Il y a de grandes chances que le troisième OSS soit tout aussi délirant.


À ce rythme-là, il va se passer dans les années 80...
Exactement. En 1978, sous Giscard. Et là, ça va être dégueulasse : les couronnes dentaires, les doigts jaunis par le tabac, le blazer et la cravate club. J’aurai encore moins de cheveux, donc c’est super. (Rire.)


Je suis étonné que tu parles déjà du 3, toi qui as toujours été allergique aux suites.
Le personnage d’OSS est fait pour être décliné : c’est un agent secret, donc c’est normal qu’il ait de nouvelles missions. On avait cette caution. Après, on s’est posé un tas de questions : c’est quoi, un 2 ? Pourquoi les 2 sont-ils toujours mauvais ? Qu’est-ce qu’un bon 2 ? 


Michel a trouvé 80 % des réponses à l’écriture avec Jean-François Halin en réinventant le concept. Non, il n’y aura pas Bambino, il n’y aura pas de chansons, il n’y aura pas de : "J’aime me battre...". C’est ce qu’il fallait faire. Ne pas arriver en brandissant nos médailles, en nous reposant sur nos acquis. Le film doit marcher seul, sans l’autre. Une fois qu’on avait mis toutes ces choses à plat, résolu toutes les questions, c’était le "waterboggan" : ça coulait tout seul. En voyant le film, on sent clairement que tous, vous avez eu la phobie de bégayer. 


source images

lire l'integrale de l'interview

THE RAID 1 vs MODUS ANOMALI Quand deux affiches se ressemblent un peu trop



Modus anomali est un film indonésien de 2013, sorti après The raid qui date de 2011.

Parti passer un weekend en forêt avec femme et enfants, un homme va devoir subir une série d’épreuves avant de pouvoir retrouver sa famille, enlevée et dissimulée... 



Pour sa sortie en vidéo, vous remarquerez que l'affiche du film n'a pas été gardé, 
préférant sûrement surfer sur le succès de The raid..


A la place d'un immeuble en arrière plan, un forêt hostile (!), l'acteur principal de dos, bras et jambes écartés.


mercredi 23 juillet 2014

JOHNNY ET LA GENDARMETTE DE ST TROPEZ


Pour Johnny Hallyday, l’année 1981 est avant tout celle du divorce avec Sylvie Vartan. Après seize années tumultueuses. Ce fut donc, en quelque sorte, l’année de la liberté retrouvée. Dont il profita.
En avril, il emmenait aux Seychelles une ravissante brune, Elisabeth Étienne, que tout le monde surnommait Babeth.
le 1er décembre, à la surprise générale, on apprend que l’idole a convolé en justes noces à Los Angeles. L’élue est la compagne des Seychelles, Babeth.
Ce sera un authentique mariage de star, c’est-à-dire de ces gens qui ne font jamais les choses comme tout le monde : deux mois et deux jours plus tard, en février 1982, on annonce la séparation. On n’a jamais parlé de pensions alimentaires dans le cas de Johnny Hallyday. On n’a jamais dit non plus qu’il n’en versait pas. Mais on a constaté que, souvent, et notamment dans le cas de Babeth,

Quant à Babeth, la divorcée de 1982, elle se retrouva, dans les mois suivants, à une belle place du générique d’un des films les plus attendus de l’année, Le gendarme et les gendarmettes. Face à Louis de Funès ! 
  
source info

Qui était devant sa télé le 19 octobre 1982 ?


 Le passage de la version anaglyphe du film à la télévision française le 19 octobre 1982 dans le cadre de l'émission La Dernière Séance a marqué la mémoire de nombreux téléspectateurs hexagonaux. 


Pour la diffusion de cette émission spéciale, appelée « séance en relief », les téléspectateurs peuvent se procurer les lunettes équipées de filtres bleu et rouge4 en achetant un magazine de télévision partenaire de l'opération. Dans son Dictionnaire du cinéma, Jacques Lourcelles précise à propos de cette expérience de relief à la télévision française : « Insuffisamment expliquée, mais parfaitement réussie sur le plan technique, elle déçut le public et n'a pas été renouvelée depuis lors »


L'Étrange Créature du lac noir (Creature from the Black Lagoon1) est un film fantastique américain réalisé par Jack Arnold, sorti en 1954. Le film fut tourné pour être visionné en trois dimensions par procédé de lunettes polarisantes, mais fut principalement distribué dans une version pour anaglyphes, c'est-à-dire des lunettes à deux couleurs restituant un effet tridimensionnel moins bon. Contrairement à ce que l'on prétend, le film n'est pas le premier long-métrage utilisant les trois dimensions en noir et blanc. Deux ans auparavant, Bwana Devil est sorti en trois dimensions et en couleur  
 Dans les années 1950, une expédition en Amazonie découvre, grâce à des preuves fossilisées datant du Dévonien, un lien entre la terre et les animaux marins. Le chef de l'expédition Carl Maia rend alors visite au Dr David Reed, un ichtyologiste qui travaille dans un institut de biologie marine, qui persuade à son tour le Dr Williams de financer les recherches pour retrouver d'autres preuves. Lorsque l’expédition — composée de quatre scientifiques, du commandant du bateau ainsi que de Kay Lawrence, la compagne du Dr Reed — arrive au camp, ils découvrent que les hommes laissés sur place ont été massacrés. L'équipe décide alors de s'enfoncer dans le lagon noir, ignorant que le responsable des meurtres du camp n'est autre qu'une créature amphibie préhistorique vivant en ces lieux 

 La Créature du lac noir est conçue par Millicent Patrick, une dessinatrice et actrice pour Universal-International, ainsi que par l'équipe du chef maquilleur Bud Westmore2. Deux costumes sont taillés sur mesure pour les deux acteurs interprétant la Créature du lac noir2. Les têtes d'amphibiens des deux acteurs sont moulées sur leurs visages2. Lorsqu'elle est sous l'eau, la créature est interprétée par le cascadeur Ricou Browning2. L'acteur n'est pas crédité au générique ; il est alors embauché pour ses talents de nageur.


Hors de l'eau, Ben Chapman interprète la créature, l'acteur est également non crédité 
source info : Wikipedia.

lien vers le film 

plus d'infos sur le film

sources photos ci dessous

mardi 22 juillet 2014

ANTOINE DE CAUNES et les 3 SUISSES (pub)

Dis moi ce que tu écoutes et je te dirais comment t'habiller !
Quand Antoine Decaunes faisait de la pub pour les 3 SUISSES dans les années 90, ça donnait ça


lundi 21 juillet 2014

VINCENT LINDON Master Class - 9 juin 2011

Vincent Lindon, acteur aux milles facettes et cinéphile compulsif, revient sur près de 30 ans de carrière.


Cette Master class animée par Pascal Mérigeau a eu lieu le 9 juin 2011 au Forum des images à Paris.

le picon-citron-curaçao façon CESAR (scène culte)


C'est l'été, il fait chaud, le plein de super vous propose ses meilleurs cocktails.

César : Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao. 

(Il s'installe derrière le comptoir.) Approche-toi ! (Marius s'avance, et va suivre de près l'opération. César prend un grand verre, une carafe et trois bouteilles. Tout en parlant, il compose le breuvage.) 

Tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est joli. Et à la fin, un grand tiers d'eau. Voila.

Marius : Et ça fait quatre tiers.
César : Exactement. J'espère que cette fois, tu as compris. (Il boit une gorgée du mélange)
Marius : Dans un verre, il n'y a que trois tiers.

César : Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !
Marius : Eh non, ça ne dépend pas. Même dans un arrosoir, on ne peut mettre que trois tiers.

César (triomphant) : Alors, explique-moi comment j'en ai mis quatre dans ce verre !

Marius : Ça, c'est de l'Arithmétique.


Marius, 1926

JAMES GARNER 1928-2014


James Garner a été retrouvé mort dans sa maison de Los Angeles - L'acteur souffrait de problèmes cardiaques depuis de longues années, qui lui avaient valu plusieurs opérations en 1988 et 2008. Marié depuis 1956, il avait deux filles.

C'est John Sturges en 1963 et La Grande Evasion avec Steve McQueen qui feront connaître l'acteur américain des cinéphiles. 


James Garner a joué aussi le papy astronaute dans le film de Clint Eastwood Space Cowboys ou encore dans N'oublie jamais, de Nick Cassavetes en 2004, où il incarne le personnage joué par Ryan Gosling en plus âgé.

Mais il restera surtout dans les mémoires comme le héros du petit écran dans les séries « Maverick » et « Deux cents dollars plus les frais » en 1974. Lancé en 1957, « Maverick » est un western qui met en scène des joueurs de poker issus de la même famille. James Garner crève l'écran et vole la vedette à ses partenaires.


http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/07/20/l-acteur-americain-james-garner-est-mort_4460210_3382.html



source photos

Filmographie selective 1963 : La Grande Évasion (The Great Escape), de John Sturges : Flight Lt. Hendley Le Chapardeur 1966 : Grand Prix, de John Frankenheimer : Pete Aron 1994 : Maverick, de Richard Donner : Marshal Zane Cooper / Bret Maverick, Sr. 2000 : Space Cowboys, de Clint Eastwood : Tank Sullivan

Skye McCole Bartusiak 1992-2014

 La jeune comédienne connue du grand public pour avoir joué aux côtés de Mel Gibson dans le film "The Patriot" a été retrouvée sans vie dans le garage attenant à sa maison au Texas. Elle avait 21 ans.


C'est une triste nouvelle. La comédienne Skye McCole Bartusiak, qui incarnait la fille de Mel Gibson dans The Patriot, a été retrouvée sans vie dans le garage attenant de sa maison, au Texas. Elle était âgée de seulement 21 ans. D'après les médias américains, la jeune fille menait une vie sans histoires. Pour le moment les enquêteurs croient à l'hypothèse d'une mort naturelle, puisqu'il n'y avait aucune preuve qu'elle ait voulu mettre fin à ses jours. Les résultats de l'autopsie devraient être connus dans quelques jours.

Un rôle marquant à 7 ans 
Après avoir fait ses armes à la télévision, Skye McCole Bartusiak s'est fait remarquer du grand public dans The Patriot où, âgée de 7 ans, elle jouait la fille de Mel Gibson. Elle avait ému les spectateurs dans la désormais culte scène des aurevoirs avec son père. Elle a ensuite participé à de nombreux téléfilms et séries américaines. En 2003, on l'aperçoit aux côtés de Katherine Heigl dans A la conquête d'un cœur, tiré de la saga tirée des romans de Janette Oke. Elle est ensuite apparue dans Pas un mot, avec Michael Douglas et de Brittany Murphy, elle aussi décédée en 2009.


http://www.metronews.fr/culture/skye-mccole-bartusiak-la-fille-de-mel-gibson-dans-the-patriot-est-decedee/mngt!4bgNbH7ojfDYw/


MARCEL PAGNOL UN AUTEUR A LA CAMERA


Documentaire sur la vie et l'oeuvre de Marcel Pagnol.

Dix stratégies de manipulation de masses


Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité. Particulièrement intéressant pour décrypter notre actualité française. Dans un autre genre, tout aussi édifiant que le livre de Naomi Klein : "La statégie du choc".

1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…
9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

http://blogs.mediapart.fr/blog/diogene-junior/251010/dix-strategies-de-manipulation-de-masses
 |  Par Diogène Junior

jeudi 17 juillet 2014

SUPER BUG la série télé inspirée de la Coccinelle

Super Bug est une série télévisée allemande en douze épisodes, créée par Rudolf Zehetgruber. En France, la série a été diffusée à partir du 12 avril 1980 sur Antenne 2.  .
Cette série met en scène les aventures de deux cascadeurs, Jimmy Bondi et Aldo Regozzani, et de leur Coccinelle jaune truffée de gadgets en tous genres.
.   • .
Rudolf Zehetgruber (VF : Jacques Balutin) : Jimmy Bondi • Sal Borgese (VF : Gérard Hernandez) : Aldo Regozzani • Carl Möhner (VF : Michel Gudin) : Ivan Leskovich • Ruth Jecklin (VF : Jane Val) Gloria Bingermeier



 Cette série a été fabriquée à partir de séquences extraites des films suivants : Ein Käfer geht aufs Ganze (1971), Ein Käfer gibt Vollgas (1972), Ein Käfer auf Extratour (1973) et Das Verrückteste Auto der Welt (1975).



pour mémo
1968 : Un amour de Coccinelle (The Love Bug), de Robert Stevenson 1974 : Un nouvel amour de Coccinelle (Herbie Rides Again), de Robert Stevenson 1977 : La Coccinelle à Monte-Carlo (Herbie Goes to Monte Carlo), de Vincent McEveety 1980 : La Coccinelle à Mexico (Herbie Goes Bananas), de Vincent McEveety 1982 : Herbie, the Love Bug, de Bill Bixby, Charles S. Dubin et Vincent McEveety (série télévisée en cinq épisodes de 48 minutes) 1997 : Un nouveau départ pour la Coccinelle (The Love Bug), de Peyton Reed (téléfilm), inédit en DVD en France, dans lequel est expliquée la construction de la coccinelle. On peut aussi noter la présence d'une autre coccinelle noire et agressive. Dean Jones, alias Jim Douglas, le premier conducteur de la Coccinelle, apparaît comme artiste invité dans ce téléfilm. 2005 : La Coccinelle revient (Herbie: Fully Loaded) réalisé par Angela Robinson.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...