Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.



vendredi 7 août 2015

CHICO ! METS LA GOMME !!!


LE BLOG VA FAIRE UNE PAUSE mais  RETROUVEZ LE PLEIN DE SUPER SUR FACEBOOK 
INSCRIVEZ VOUS, LIKEZ .... PARTAGEZ...  

Replongez vous dans le blog pendant les vacances avec vos tablettes, vos smartphones !
REMAKE (95) SCENE CULTE(52) CINE ET MUSIQUE (50) SF(50) NANAR (46) CINE ET BD (42)LES MAUVAIS AU CINEMA (36)REPLIQUES CULTES (32)MUSIQUES DE FILMS (30)
FILMS QUI SE RESSEMBLENT (80)COUP DE COEUR (78)FILM RARE (67) MEME TITRE MAIS PAS MEME FILM (63) FILM SOUS ESTIME(49) LES FILMS IMPROBABLES(46) MEME FILM MAIS PAS MEME TITRE (34) LES FILMS QUI N'EXISTENT PAS (32)REPLIQUES CULTES (32) MEME FILM MAIS PAS MEME AFFICHE(30)  LES SUITES QUI N'EN SONT PAS (6)LES SUITES RATEES (21)
ON SE RETROUVE DEBUT SEPTEMBRE sur le blog et pour les impatients, 
ça se passera sur FACEBOOK !

jeudi 6 août 2015

DES NOUVEAUX COFFRETS POUR STAR WARS

 
Pour ceux qui n'auraient pas encore craqué pour l'intégrale star wars, il va être difficile de résister au côté obscur de la force de vente.
Adieu coffret pas  terrible que j'avais boycoté sans état d'âme

pour les puristes, ils seront aussi disponibles à l'unité !!!!!!
Pour ma part, ayant déjà les deux coffrets ci dessous achetés chez GIBERT à 30 euro pièce, la seule raison de repasser en caisse sera pour les versions d'origines que Disney proposera dans un an ! on prend le pari ?




MONSIEUR REQUIN - ZANINI


Y'a des pochettes de disques qui attirent l'oeil !
MARCEL ZANINI - Monsieur Requin par Leroidukitch

L'autre vie de Richard Kemp


Voici un film de 2013 que je découvre que maintenant ! il n'est jamais trop tard., 
Ce film me fait penser BIS de Dominique Farrugia mais on n'est plus dans la comédie !
 il me fait surtout penser  à la série anglaise LIFE ON MARS. 

 Alors que le Commandant de Police Richard Kemp enquête sur un meurtre, d'étranges similitudes lui rappellent le Perce-Oreille, un tueur en série qu'il a traqué en vain au début de sa carrière. Son seul témoin est Hélène Batistelli. Mais un événement mystérieux renvoie Kemp vingt ans en arrière, en mai 1989, à la veille du premier meurtre commis par le Perce-Oreille.
Kemp tente à nouveau d’empêcher les meurtres d'avoir lieu, mais un jeune flic lui complique la tâche : cet inspecteur ambitieux n'est autre que lui-même, vingt ans plus tôt... Hélène, qui ignore encore tout de lui, va alors croiser son chemin


Le metteur en scène Germinal Alvarez s'est souvent demandé comment cela se passerait si l'on était projeté dans son propre passé. L'idée de revivre les évènements n'a cessé d'évoluer dans sa tête : "Je me suis imaginé en août 2001 à New York, avec la conscience des événements à venir : comment sauver les futures victimes du 11 septembre ? Tenter de prévenir et convaincre les autorités, en étant le plus précis possible sur la date, l'heure des impacts, le nombre de morts ? Bien sûr on ne m'aurait pas cru ! Puis quand les événements se seraient produits en tout point conformes à mon témoignage, je serais devenu le principal suspect". 

A partir de là, il tenait le concept de son thriller fantastique. L'Autre vie de Richard Kemp est le premier film de Germinal Alvarez. Auparavant, il a mis en scène plusieurs courts métrages, comme "Jour Blanc", et réalisé un documentaire pour la télévision, "Eva, la robe de grenade". Il a également participé à la réalisation en 2007 de la série d'animation Skyland diffusée sur France 2. le film a été tourné à différents endroits. 

Le quartier Mériadeck à Bordeaux est ainsi devenu une ville. Mais comme l'histoire est censée se dérouler en bord de mer, la base sous-marine de La Pallice, près de La Rochelle et le pont de l'Ile de Ré se sont alors ajoutés aux décors, pour donner l'impression d'un seul et même ensemble. 

Jean-Hugues Anglade interprète le personnage de Richard Kemp en 2010 comme en 1989. Une performance qui correspond à ce que souhaitait le réalisateur. "J’avais en tête, dès la conception du projet, que le même acteur jouerait les deux Kemp avec vingt ans d’écart", explique Germinal Alvarez. La magie du maquillage a fait le reste.

mercredi 5 août 2015

BONJOUR LES VACANCES cuvée 2015 - tel père tel fils !


Qui aurait cru à une suite (dans le film de 2015 c'est le fils) voir un remake de BONJOUR LES VACANCES avec Chevy Chase ?

Et bien vous ne rêvez pas, 32 ans après le premier film, on prend les mêmes ou presque et on recommence
!




Suivant l'exemple de son père, dans l'espoir de renouer des liens familiaux longtemps distendus, Rusty Griswold père fait une surprise à sa femme Debbie et à leurs deux fils, en leur proposant de repartir à Walley World, réputé comme "le parc d'attraction préféré des familles américaines". Mais pour y parvenir, ils devront traverser le pays tout entier.
Le film original 

Bonjour les vacances (titre original : National Lampoon's Vacation), dans la série de comédies issues de National Lampoon, est une comédie américaine, réalisée parHarold Ramis et sortie en 1983.
Le film met en vedette Chevy Chase, Beverly D'Angelo, Randy Quaid, Dana Barron etAnthony Michael Hall sans oublier Christie Brinkley, Bonjour les vacances fut un immense succès au box-office, récoltant plus de 61 millions de dollars aux États-Unis avec un budget estimé à 15 millions de dollars.







Ce film a eu droit à une suite et avec le remake de 2015, on n'a plus qu'à espérer une belle édition bluray des deux premiers films.

mardi 4 août 2015

LADY TERMINATOR

Dans la Famille TERMINATOR, je vous présente sa petite soeur, ou plutôt madame Terminator  
RESUME L'esprit d'une ancienne reine du mal possède le corps d'une jeune étudiante en anthropologie. Elle va alors commettre plusieurs meurtres. casting Barbara Anne Constable, Christopher J. Hart, Claudia Angelique Rademaker

 LA CRITIQUE D'ALLOCINE

Une version érotique et nanardesque de Terminator sur des bases de what's the fuck. Un délire complet à éviter sous peine de gros mal de tête

PREMONITIONS

Dans la catégorie MEME TITRE MAIS PAS MEME FILM, je demande  PREMONITIONS, 
Et sans vouloir faire de jeu de mots, celui qui a choisi le titre ne s'est pas demandé s'il y avait dautres films ayant le même titre.
 2004
 1999
2007


  Un tueur en série énigmatique sévit à Atlanta, laissant le FBI totalement désemparé. Quoi qu’ils fassent, les enquêteurs ont toujours un coup de retard, comme si le tueur pouvait anticiper leurs mouvements à l’avance ! En désespoir de cause, ils se tournent vers le docteur John Clancy (Anthony Hopkins), un médium retraité dont les visions les ont aidés dans le passé. En étudiant le dossier, Clancy devine rapidement la raison pour laquelle le FBI est incapable de coincer le tueur : ce dernier possède le même don divinatoire que lui. Comment dès lors arrêter un tueur capable de prévoir l’avenir ? Commence alors une partie d’échec impitoyable.

Faut dire que PRESSENTIMENT était déjà pris par JEAN PIERRE DARROUSSIN, forcément 


 
un autre film qui peut lui ressembler
Cris Johnson "Frank Cadillac" est le seul homme sur terre capable de visualiser deux minutes de son futur et de changer le cours des évènements. Il n'hésite pas à utiliser son pouvoir extrasensoriel en se faisant passer pour magicien ou médium dans un hôtel minable de Las Vegas pour arrondir ses fins de mois. Alors que la sécurité des hôtels commence à soupçonner ses méthodes, l'agent du FBI Callie Ferris sait qu'il représente son unique chance d'empêcher une attaque terroriste imminente. Très vite, Cris se retrouve devant un choix cornélien : sauver celle qu'il aime... ou le reste du monde. Sa réponse est quelque part... dans le futur proche.

lundi 3 août 2015

CHRISTOPHE LAMBERT parle de sa filmographie - Juillet 2015


VOICI L’in­ter­view (extraits) de Chris­tophe Lambert  En trente-cinq ans de cinéma, vous avez construit une filmo atypique. Quel regard portez-vous sur votre carrière ? Oui, passer de Greys­toke à Subway, c’est extrême, mais pensé. Ensuite, j’ai eu une période grosses machines améri­caines qui, c’est vrai, racon­taient souvent la même chose. Je n’ai peut-être pas assez changé de genre, mais c’est ce qui me plai­sait. Un acteur qui s’en­nuie, ça se voit. OK, mais comment tour­ner avec une légende comme Michael Cimino pour Le Sici­lien et enchaî­ner ­ensuite avec des nanars comme Beowulf ou Vercin­gé­to­rix ?! Vercin­gé­to­rix, c’est un héros français fasci­nant, le scéna­rio était bien, ça aurait dû être un grand film. Mais il y a eu plein de problèmes. Si ça avait été aux Etats-Unis, le metteur en scène et certains acteurs auraient été débarqués au bout d’une semaine ! C’était pour le fric tous ces nanars, ou vous aviez un mauvais agent ? Aucun rapport avec l’argent, c’était ma manière à moi de m’amu­ser. C’est vrai que mon agent US ne voulait pas qu’on fasse Mortal Kombat 2. Peut-être qu’on aurait dû… Mais Beowulf et son mélange Moyen-Âge et haute tech­no­lo­gie, ça m’ex­ci­tait. Quel réali­sa­teur vous a le plus impres­sionné ? Je n’aime pas le mot « impres­sionné ». On rencontre des gens en leur serrant la main, en les regar­dant dans les yeux et on sent leurs quali­tés. Avec certains, j’ai ressenti plus d’émo­tion, d’autres m’ont émer­veillé par leur tech­nique. Russell Mulcahy est un génie visuel : High­lan­der a passé trois géné­ra­tions et on y trouve encore des choses en avance sur l’époque. Michael Cimino ? Trop intel­li­gent. C’était un peintre, un archi­tecte. Il voyait des choses que les autres ne voyaient pas. Un soir, le ­soleil commençait à se coucher, les camé­ras étaient prêtes et lui regar­dait au loin. Et il a dit « moteur ». On se deman­dait quelle était la diffé­rence avec la minute précé­dente. Ce n’est qu’à l’écran qu’on a aperçu les couches de violet dans la brume. Lui les voyait à l’œil nu ! Et Sean Connery, votre comparse dans High­lan­der ? C’est un homme formi­dable, mais s’il ne vous aime pas, c’est un problème. Pour emmer­der un produc­teur qu’il avait dans le nez, il a demandé un héli­co­ptère alors qu’on était à cinq minutes du tour­nage en voiture. C’était trente secondes de vol, mais l’hé­lico a dû rester sur le tour­nage pendant une semaine ! Pourquoi n’avez-vous jamais retra­vaillé avec Luc Besson après Subway ? Il m’a proposé le Grand Bleu mais je me suis dit, après les singes de Greys­toke, si je fais des dauphins, on va me propo­ser quoi après, des vaches ?! Je n’ai pas de regret. J’ai fait un autre film à la place du Grand Bleu qui m’a permis de rencon­trer ma première femme et d’avoir une fille. Plus tard, Luc m’a proposé un film qu’il produi­sait, on est toujours très potes. Etes-vous tenté de réali­ser ? J’adapte mon livre la Filleporte-bonheur l’an­née prochaine. On entre en casting en octobre. http://www.voici.fr/news-people/actu-people/ses-problemes-d-alcool-la-rupture-avec-sophie-marceau-l-interview-de-christophe-lambert-566266

André René Roussimoff alias ANDRE THE GIANT

André René Roussimoff plus connu sous le pseudonyme d’André The Giant, est un catcheur et acteur français né le 19 mai 1946 et décédé en 1993 à Paris. Principalement connu pour son travail à la fédération de catch américaine, la World Wrestling Federation, il est considéré comme l'un des plus grands catcheurs de l'histoire. 

Unique Français à avoir été champion du monde et à avoir été titré à la WWF, il a été une fois champion de la WWF ainsi qu'une fois champion du monde par équipes de la WWF avec Haku. Mort en 1993, il est à titre posthume le premier homme à être intronisé au Hall of Fame de la WWF peu de temps après son décès.  
 Remarqué par son physique imposant à l'âge de 17 ans par Robert Lageat (un ancien catcheur devenu manager) alors qu'il faisait un déménagement à Paris, André Roussimoff débute dans le monde du catch en 1966 et s`entraîne avec Michel Saulnier, Daniel Dubail et Frank Valois

En août 1968 il devient le champion de France poids-lourds8. Au début des années 1970, il commence une carrière de lutteur au Québec sous le pseudonyme de Jean Ferré à la suite de sa rencontre avec Édouard Carpentier qui l'entraîne.
Comme toutes les personnes atteintes de gigantisme, André souffre de nombreux problèmes de santé qui l'éloignent des rings. Il continue néanmoins de catcher en Asie, jusqu'en décembre 1992,
Appartitions TV & CINEMA
. L’homme qui valait trois milliards
 
 1967 : Casse-tête chinois pour le judoka
EXTRAIT DU FILM.
.
1984 : Conan le Destructeur - Dagoth (non crédité)

1985 : The Goonies "R" Good Enough de la chanteuse Cyndi Lauper : André apparaît dans le clip vidéo
 
1987 : The Princess Bride - Fezzik
 
Zorro au début des années 90

source photos http://www.findadeath.com/Deceased/g/Andre_The_Giant/andre.htm

vendredi 31 juillet 2015

SEAN CONNERY FACE A LAMBERT WILSON

DAns l a catégorie film oublié, qui se souvient de Lambert wilson face à Sean Connery dans un film de Fred Zinnemann 
Cinq jours, ce printemps-là1 (Five Days One Summer) est un film américain sorti en 1982.
.
En 1932, un Écossais quinquagénaire, Douglas Meredith, accompagné de Kate, une jeune nièce de 25 ans sa cadette qu’il fait passer pour sa femme, arrive dans les Alpes suisses (en Engadine) pour pratiquer l’escalade. Son jeune guide Johann et Kate ne tardent pas à éprouver des sentiments l'un pour l'autre, ce qui ne va pas passer inaperçu à ses yeux. Un drame se produit lors d’une expédition de Johann et Douglas en montagne…
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...